L’Ecole Supérieure des Travaux publics de Ouagadougou(ESTPO) fut créée par douze hauts cadres burkinabè chrétiens évangéliques, et ouverte le 1er Novembre pour la formation des ingénieurs et techniciens supérieurs du génie civil par Arrêté N° 2006-190/MESSRS/CNESSP/SP du 03/10/2006. Aujourd’hui, c’est une société anonyme au capital de cent millions de francs avec vingt associés dont un Nigérien.


L’ESTPO est conventionnée par l’Etat burkinabè qui y affecte ses boursiers pour le cycle des ingénieurs de conception ou master d’ingénieur. En outre les diplômes d’ingénieur, ou master d’ingénieur, d’ingénieur des travaux ou licence professionnelle d’ingénieur, de technicien supérieur, délivrés par l’ESTPO sont reconnus par le Conseil africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES depuis Novembre 2012.


L’ESTPO compte à ce jour près de cinq cents élèves burkinabé, togolais, ivoiriens, nigériens, béninois, maliens mais aussi Gabonais, camerounais, centrafricains, congolais et tchadiens qui vivent en parfaite harmonie. Les cadres formés à l’ESTPO sont donc en train de se répandre dans toute l’Afrique, à la grande satisfaction des administrations publiques, des entreprises et des bureaux d’études du secteur du bâtiment et des travaux publics, faisant de l’Ecole de Ouagadougou une référence en Afrique de l’Ouest et du Centre.


Au Génie civil option BTP pur, l’ESTPO a ajouté en 2015/2016 la formation des ingénieurs et techniciens supérieurs Géomètres topographes ; conformément à son plan de Développement, de nouvelles filières sont en préparation.


L’ESTPO, pour ceux qui ont de la vision!


                                                                                                                                                                        Colonel (Ret.) Gaston  K.  GNOUMOU